[ Faux "TTV" (through the viewfinder) ]

08/03/2011

Encore un titre avec un terme barbare qui s'applique à une technique bien particulière de prise de vue : TTV, ou "through the viewfinder".
Autrement dit, en français : dans le viseur (ou DLV !) L'effet s'obtient en photographiant le viseur d'un bon vieil appareil photo argentique, équipé d'une visée à verre dépoli. L'aspect vraiment particulier de cet "effet" est facilement reconnaissable. Pour vous faire une vraie idée de ce qu'est le (vrai) TTV, jetez un oeil au pool Through The Viewfinder de Flickr. N'hésitez pas à apprécier le grain particulier qui ne s'observe que sur les formats un peu plus grands que les vignettes de navigation.

Mais pourquoi ici le terme "faux" ? Parce que le présent petit bricolage donne un rendu comparable, mais sans avoir pour autant d'appareil photo à verre de visée dépoli. Donc c'est un "faux through the viewfinder", ou plus exactement, un "au travers d'un dépoli" ! (ou TTFG : "through the frosted glass" en poussant la logique des anglicismes jusqu'au bout...)
Bon, arrêtons avec les sigles pour nous concentrer sur notre bricolage

test faux ttv assemblage objectif faux ttv Il s'agit ici de fabriquer un dispositif qui permette de prendre en photo une image formée sur un verre dépoli, au travers d'une lentille ou d'un objectif (ou même d'un trou d'épingle).
Le rendu particulier obtenu est à mettre sur le compte de plusieurs facteurs :

Tout ceci peut faire peur au premier abord quand on parle de photo, mais en réalité cela donne un charme désuet et tellement agréable à l'oeil. C'est doux, décalé, ... presque irréel. Et c'est purement... analogique !!!



ingredients Ce qu'il vous faut pour ce petit atelier de bricolage :

Plus un peu d'outillage :



schema optique faux ttv

Avant tout, il faut déterminer les différentes distances focales. Celle qui détermine le net entre la lentille et le verre dépoli (le minimum et le maximum entre un net au lointain et un net proche). Et ensuite celle pour que l'image du verre dépoli soit entière et nette pour l'appareil photo de prise de vue. Les distances focales sont à ajuster expérimentalement pour déterminer les distances utilisables, en présentant "en l'air" le montage optique.

decoupe equerre alu decoupe carton L'assemblage se fait ici avec des tubes en carton. Pour découper le carton épais, procédez par étapes successives : tout en suivant la règle, d'abord entaillez superficiellement le carton. Puis repassez en appuyant un peu plus. Repassez ensuite en donnant un peu d'angle à la lame (cutter penché sur un coté). Puis repassez encore en mettant le cutter penché dans l'autre sens. Une fois l'entaille bien marquée, vous pouvez découper le carton sur toute sa profondeur, l'entaille guidant la lame. Attention de ne pas casser la lame dans l'épaisseur du carton !
Petite astuce au passage : un profilé alu en L permet de couper facilement le tube droit et perpendiculairement.



bague Commencez par découper le gros tube à la bonne longueur : prévoyez suffisamment pour recouvrir la lentille lors de son réglage maximal, ainsi qu'un rebord pour venir se fixer sur la bague ou l'objectif d'appareil photo.

Ensuite, présentez le tube sur la bague, et enserrez-la avec le carton. Marquez le débord, et découpez sur toute la longueur.
Procédez par tâtonnements successifs, en enlevant progressivement des petites bandes pour ajuster au mieux le tube autour de la bague. Veillez à ne pas tailler de bandes trop fines pour éviter de déchiqueter le carton, et utilisez une lame de cutter neuve que vous sectionnerez régulièrement pour retrouver le meilleur fil.
Le but du jeu est d'obtenir un serrage optimal de la bague, avec le carton bord à bord, même quitte à avoir une fente fine sur toute la longueur du tube.

verre depoli Retirez la bague, et posez le verre dépoli sur l'extrémité du tube pour marquer les angles où le verre dépasse. Les marques serviront à découper des encoches où les angles du verre viendront dépasser du tube, et ainsi le maintenir fermement. Prévoyez bien la distance focale de mise au point, ainsi que le bord de fixation sur la bague, pour découper les encoches.
Pour ce qui est du verre à proprement parler, je ne sais plus exactement d'où il provient (visionneuse portable de diapositives ? Déport de viseur ?) D'ailleurs, le verre est en réalité en plastique, avec un seul coté dépoli.
J'ai placé le coté dépoli vers la scène à photographier. Je ne sais pas si c'est la meilleure idée, mais je me suis dis que l'on s'affranchissait des réflexions parasites dans l'épaisseur du verre là où il y a le plus de lumière. Quoique ça peut être intéressant pour créer du lens flare de mettre le coté brillant coté scène ?

bague et verre depoli Présentez la bague (ou l'objectif de l'appareil photo) et assemblez provisoirement le tube avec des élastiques. Vérifiez que le verre ne se ballade pas trop dans les encoches.

manchon porte objectif manchon porte objectif manchon porte objectif Découpez un premier manchon "porte objectif". Refaites-en un autre jusqu'à obtenir un diamètre un peu supérieur au tube qui supporte déjà le verre dépoli.
Idéalement, découpez en biais les tubes. C'est moins facile, mais ça empêche la lumière de pénétrer directement par ces trous là (et non pas droit comme je l'ai fait sur les photos !)
L'objectif que j'utilise provient d'un projecteur de diapositives. Une lentille peut aussi convenir. A vous de tester différentes configurations ! Pour assembler une lentille seule, il suffit recréer un objectif en tubes de carton : réduisez le diamètre d'un tube jusqu'à ce qu'il vienne épouser la périphérie. Ensuite, découpez deux anneaux plus petits et collez-les dans le tube de chaque coté de la lentille.

manchon porte objectif emboite Emboîtez toutes les sections sur l'objectif, et glissez l'ensemble dans le tube principal.

elastiques assemblage elastiques Assemblez le tube avec plusieurs élastiques bien costauds. N'en ayant pas sous la main, j'ai utilisé une chambre à air découpée en lanières. Les élastiques permettent de garder l'ensemble mobile. Du scotch par exemple ne permettrait pas de serrer suffisamment les objectifs. Là, avec les élastiques, les réglages sont aisés à faire, tout en assurant un maintient (relatif, attention hein !) de l'ensemble à l'appareil photo.

Allez, amusez-vous à regarder au travers de votre nouveau convertisseur purement analogique ! Mettez au point. Ca marche ! Regardez le monde différemment !! Bon, ça suffit, finissons.

masquage des jours Masquez tous les "jours" avec du gaffer, notamment les quatre angles du verre dépoli, et la fente du tube principal. Ceci dit, les petits jours intrusifs donnent des tâches de lumière en plus sur le verre qui ne sont pas inintéressantes !
Idéalement, peignez l'intérieur des tubes en noir.

assemblage final faux ttv Tada !

Il ne reste plus qu'à monter cette chose sur votre appareil photo, et vous amusez !

Pour la mise au point de l'appareil : visez une surface lumineuse, et faites le point sur les poussières. Vous n'êtes pas loin du net selon que les poussières soient du coté dépoli ou du coté clair.

© O. BLT  /  PafGadget    2007-2017     tous droits réservés